714b

N2: Une mise en route difficile

Samedi 18 Octobre les Fossoyeurs de Saint Gratien se déplaçaient à Rouen pour y affronter les Spiders pour le compte de la deuxième journée du Championnat de France de Nationale 2.

Pour cela, ils se déplaçaient à 10 joueurs et 2 gardiens. La motivation était au rendez-vous, les joueurs mettaient beaucoup d’intensité et allaient faire le jeu dans les 10 premières minutes. Malheureusement, cela ne paye pas, la concrétisation n’est toujours pas là et dès que nos joueurs baissent un peu le rythme, les Rouennais en profitent pour ouvrir la marque.

De plus, les pénalités commencent à pleuvoir contre Saint Gratien. Ce qui énerve passablement notre spécialiste de l’arbitrage Sébastien Perrault : « Cela fait deux rencontres où l’arbitrage ne nous est clairement pas favorable. Sur ce match, deux fautes identiques ne sont pas traitées de la même manière en fonction du camp fautif. Deux façons de voir les choses, nous, on marche volontairement sur les crosses adverses et en face, ils trébuchent sur nos crosses sournoises… On sait qu’on doit faire avec l’arbitrage, mais lorsqu’on n’est pas forcément au mieux, comme c’est le cas en ce moment, c’est difficile d’avoir un handicap supplémentaire. »

Mais malgré deux buts refusés et 5 pénalités contre Saint Gratien pour zéro contre les adversaires, il ne sert à rien de se lamenter sur son sort et c’est au coach Refeuille de prendre la parole à la mi-temps avec un score de 4 à 1 pour les locaux : « On doit cesser de se focaliser sur l’arbitrage et arrêter de les laisser jouer, on n’est pas assez dangereux sur le porteur du palet ! »

La deuxième mi-temps allait être beaucoup plus équilibrée. Les Fossoyeurs remontaient même à deux buts des Spiders. Mais le score final sera de 8 à 4 en faveur des locaux.

Pendant la conférence de presse qui se tenait au restaurant, l’attaquant de Saint Gratien, Martin Schneider, se confiait à nos micros : « Deux défaites en autant de rencontres, c’est difficile à encaisser, d’autant que l’on sent que l’on n’est pas à notre niveau. Il faut être patient et on va retrouver notre niveau de jeu. Pour le moment, nos entraînements sont bien meilleurs que nos matchs. A nous de travailler pour arriver à concrétiser nos actions et être plus percutants. »

Prochain match au Gymnase du Picolo : le Samedi 25 Octobre face aux Hyènes d’Aubergenville à 20h30. Venez nombreux les encourager !